LA NATURE GUYANAISE VA VOUS SURPRENDRE !

BIENVENUE AU JARDIN BOTANIQUE DE GUYANE

Situé dans l’axe de Cayenne et de Kourou Le jardin botanique de Guyane vous offre une balade paisible à travers la surprenante flore Guyanaise ! Ce jardin de 3 hectares présente une très grande diversité de plantes et d’arbres remarquables. Laissez-vous guider à travers nos différentes collections notamment d’orchidées, de fruitiers, d’héliconias ou même de plantes carnivores. Venez découvrir également au cœur du jardin botanique, la Maison de la vanille ! Visitez la vanilleraie et notre collection des différentes espèces présentes dans le département. Des oiseaux magnifiques et souvent de nombreux singes en pleine liberté accompagneront votre parcours.

A bientôt.

NEWS

La plante du mois de décembre – 2021 –

DROSERA CAPILLARIS (Droseraceae)

Type : état de la Caroline (USA)

Les Drosera sont des plantes carnivores qui portent des poils glanduleux, parfois irritants, sécrétant des substances mucilagineuses (substances visqueuses) qui attirent et engluent les insectes. Après la capture, les poils se recourbent tout doucement vers le limbe de la feuille pour aller au contact de l’insecte. Une fois piégés ils sont ensuite digérés. Drosera capillaris est très présent sur le littoral guyanais et pousse dans les savanes inondables. La plante produit de petites fleurs mauves qui ne durent que quelques minutes (10 à 15 min).

MNHN-Taxref : liste des orchidées. Lettre ouverte aux botanistes de Guyane

La liste Taxref sur les orchidées de Guyane est une vaste fumisterie ! Il est urgent de stopper ce brouillon avant qu’il ne devienne hémorragique et que ceux qui, par obligation ou confiance, continuent d’utiliser ce document fantaisiste nous fassent devenir la risée de la communauté scientifique. Monsieur Léotard, responsable Taxref en Guyane, à travers cette liste d’orchidées, a définitivement signé son je-m'en-foutisme et bafoué les règles les plus fondamentales du Muséum National d’Histoire Naturelle et celles du monde scientifique.

Richardiana

Deux nouvelles espèces de Gongora (Orchidaceae) de Guyane

Deux nouvelles espèces de Gongora, observées dans les régions de Saül et de Camopi, dans le centre de la Guyane, sont ici décrites, illustrées et comparées aux espèces les plus proches. La première, traitée sous le nom de Gongora catalanoi, est comparée à G. pleiochroma, G. nigrita et G. histrionica. Elle se distingue principalement par un labelle avec un hypochile pourvu de longues cornes, discrètement canaliculées sur la surface ventrale et brusquement incurvées vers le haut. La seconde, Gongora jennyi, est comparée à G. retrorsa. La plante se distingue par des fleurs entièrement rose nacre, un labelle avec un onglet très court, un hypochile triangulaire pourvu de cornes situées quasi en partie médiane, rétrorses et légèrement retombantes. Une carte de répartition géographique accompagne les descriptions.